Financer une soulte lors de la séparation.

Situation initiale :

Notre client, 41 ans, et sa conjointe se séparent. Monsieur souhaite conserver la maison familiale, en reprenant à son compte les prêts en cours (1 prêt immobilier + 2 prêts travaux). Le budget nécessaire est de 189 600 € dont : 38 589 € pour reprendre les prêts en cours et 142 860 € pour payer la soulte à son ex-conjointe.

Projet :

Notre client souhaite conserver l’usage de sa résidence principale, dans laquelle il s’est investi en travaux et pour qui cette maison représente une valeur sentimentale importante. Les charges de prêt actuelles de 955,27 € représentent un taux d’endettement de 38,69% sur les revenus de notre client seul. Une charge qui était supportable sur 2 revenus mais qui ne l’est plus avec la séparation. Surtout qu’il faut ajouter le financement de la soulte de 142 860 €.

Solution mise en place :

Financement de la totalité du projet par un prêt hypothécaire de 189 600 € incluant tous les frais accessoires. Ce prêt a été fait sur une durée de 25 ans, avec une mensualité future de 822,22 € hors assurance. Le nouveau taux d’endettement est de 33,30%. Le coût total du crédit est de 63 674,71 €.

Avantage de la solution :

  • Baisse de la mensualité
  • Conservation de la maison familiale ;
  • Prêt modulable (à la hausse ou à la baisse) ;
  • Possibilité de faire un remboursement anticipé partiel en cours de prêt.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn